Art

Féminisme et mouvement des femmes

Figures historique

Littérature

Politique

Sport

Sciences et technique

Femmes remarquables...  Frida Kahlo

Frida Kahlo prétendait être née en 1910, l'année de la révolution mexicaine légendaire de Zapata et Pancho Villa pour se donner le titre de 'fille de la révolution', mais ce n'était pas vrai. En réalité elle est née le 6 juillet 1907 à Cocoyan, un faubourg de Mexico Ville. Elle est la troisième fille de Wilhelm Kahlo, un photographe juif d'issu hongrois et de Matilda Calderon, une mexicaine avec du sang indien.

A six ans elle apprend pour la première fois ce que c'est d'être malade et de souffrir quand elle est atteinte de polio. Suite à cette maladie elle garde une jambe gauche plus mince et elle boite légèrement.

* ill.

Frida décide de faire des études de médecine. Quand elle a dix-huit ans, en allant à l'école, son bus est accroché par un tram. Les suites de l'accident sont terribles : en plus de quelques morts il y a plusieurs personnes grièvement blessées, dont Frida. Elle a plusieurs fractures - entre autres de la colonne vertébrale - sont pied droit est broyé et une barre en métal a pénétrée son corps. L'accident a lieu le 17 septembre 1925 et à partir de cette date la vie de Frida devient un calvaire. Elle mourra des suites de cet accident le 13 juillet 1954, une semaine après son quarante-septième anniversaire.

Mais avant d'en arriver là elle a vécu pleinement sa vie. Grâce à sa volonté, et à une série d'opérations et de traitements très pénibles, deux ans plus tard elle peut mener une vie presque normale : elle se sent fatiguée et elle a mal au dos et à sa jambe en permanence.

Pendant qu'elle est clouée au lit, immobilisée dans un corset, sa mère installe un miroir au-dessus d'elle. Son père lui donne une boîte de peinture, et pour passer le temps elle commence à peindre et dessiner ce qu'elle voit, c'est à dire elle-même. Sa première toile et une grande partie de son œuvre ultérieur sont des autoportraits.

Dès que son état de santé lui permet de quitter la maison elle fait la connaissance d'une série d'intellectuels et artistes gauchistes. Dans la maison de la photographe communiste Tina Modotti elle est présentée à Diego Rivera, un des peintres les plus en vogue au Mexique et connu surtout pour ses peintures murales monumentales avec pour sujet la révolution.
Malgré la grande différence d'age et d'aspect extérieur ils se marient très vite, en 1929 : Frida Kahlo a vingt-deux ans, Diego Rivera quarante-deux, elle est mince, lui est beaucoup trop gros. Les parents de Frida parlent même d'un mariage entre un éléphant et une colombe.

Peu de temps après ils vont vivre avec les parents de Frida dans la maison bleue que son père a fait construire mais que Diego a terminé de payer parce que les parents ne savaient plus : les frais médicaux de leur fille les ont complètement appauvris.
Vu sa corpulence, ses yeux exorbités et son caractère extraverti avec une tendance à la cruauté, Diego Rivera profite d'un succès incompréhensible auprès des femmes. Il a été marié deux fois déjà et il a toujours eu des maîtresses, dont Paulette Godard. Son mariage avec Frida n'y change rien, il aura même une relation avec Christina, sa sœur plus jeune. A la fin des années trente le couple divorce pour se remarier en 1940. Avant ce remariage Frida pose ses conditions dont une très importante : aucun des deux n'aura plus des relations sexuelles extraconjugales. Ils retournent vivre dans la maison bleue.

Du point de vue politique la carrière de Diego Rivera est aussi quelque peu chaotique : d'abord il est communiste, puis trotskiste - selon ses dires Trotski a obtenu le droit d'asile au Mexique grâce à lui - pour redevenir communiste par après et prétendre qu'il a fait venir Trotski au Mexique uniquement pour le faire assassiner…

Frida est une personne avec un physique saisissant : elle a de beaux yeux noirs, des sourcils épais et une moustache (au Mexique c'était une preuve de descendance espagnole). Elle s'habille comme les indiennes Tehuana en robes longues froufroutantes, elle tresse des rubans, des fleurs et du velours dans ses cheveux et elle est surchargée de bijoux pré-Colombiens. Sa façon de s'habiller est aussi une expression de son talent artistique. En 1938, pendant son séjour à Paris à l'occasion d'une exposition de son œuvre, elle se fait remarquer : Elsa Schiaparelli crée une robe 'Madame Rivera' et la couverture de Vogue affiche une photo de la main de Frida avec ses bagues.

Comme pour Diego, les relations sexuelles sont très importantes pour Frida. Elle est bisexuelle et a beaucoup d'amants - féminins et masculins - dans le milieu des artistes. Elle a même une relation courte avec le vieux Trotski dès son arrivée au Mexique. Quand Trotski est assassiné elle est déjà redevenue staliniste, et elle est arrêtée brièvement, soupçonnée de complicité au meurtre. Diego est au courant de ses relations avec des femmes, mais elle est obligée de cacher celles avec des hommes à cause de sa jalousie.

Frida fait des peintures de petites dimensions et reste très discrète sur son art. Pendant des années elle refuse de montrer son œuvre jusqu'à ce que Rivera 'l'oblige' d'exposer à New York en 1938. C'est ici qu'elle fait la connaissance d'André Breton, le théoricien le plus important du surréalisme. Un an après elle expose à Paris où elle côtoie les artistes les plus renommés tel que Picasso, Kandinsky, Miro.

Malheureusement son état physique se détériore visiblement, elle-même écrit dans son journal intime : 'Je suis la désintégration personnifiée'. Son pied suppure, son dos se déforme, elle fait plusieurs fausses couches et n'aura jamais d'enfants. A partir de 1944 jusqu'à sa mort elle usera vingt-huit corsets. En total elle subira au moins trente-deux opérations, et elle devient dépendante de la morphine contre la douleur.

En avril 1953 Frida aura sa première grande exposition au Mexique. Vu son état de santé les organisateurs pensent qu'elle ne pourra pas participer au vernissage, mais Diego fait installer un lit à baldaquin en plein milieu de la salle d'exposition et Frida est emmenée en ambulance. Tout pomponnée dans ses beaux vêtements et brillante de bijoux elle salue ses amis et l'évènement ressemble de plus en plus à une cérémonie d'adieu.

En août 1953 elle a du gangrène dans sa jambe droite qui est amputée jusqu'au genou. Les drogues et une bouteille de cognac par jour sont la raison pourquoi elle ne peint presque plus, mais elle s'intéresse de plus en plus au communisme comme une sorte de remplacement de la religion.
Ne plus travailler la rend dépressive. Elle souffre d'une pneumonie dont elle a du mal à se remettre. Cela ne l'empêche pas de participer, en fauteuil roulant, à une manifestation communiste le 2 juillet 1954.

Elle meurt le 13 juillet 1954 d'une embolie pulmonaire et est enterrée en grande pompe, entourée de sa famille et de ses amis, d'artistes et politiciens dont le président du Mexique.

La maison bleue où elle a passée une grande partie de sa vie est convertie en musée en son honneur par Diego Rivera. En plus de ses peintures il y expose sa collection d'objets pré-Colombiens.

Encore maintenant Frida Kahlo est très connue et il n'y a pas longtemps un film sur sa vie est sorti.

Composition

Elza Daix
10/03/2004

Source:

Ce résumé est basé sur la documentation suivante disponible dans la RoSa base de données:

Mot clé: Kahlo Frida

Jamis, Rauda
Frida Kahlo : een vrouw
Breda: De Geus, 1991. - 328 p.
Exemplaarnr.: T/0326

Herrera, Hayden
Frida: a biography of Frida Kahlo
New York: Harper & Row Publishers, 1983. - 507 p.: ill.
ISBN 0-06-091127-1
Exemplaarnr.: T/0298
* ill. p. 298

Christine Bouchara
Frida Kahlo ou la souffrance transcendée
In: LESBIA MAGAZINE; nr 173 (juli/aug 1998), p. 29-32

Sandrine Dauphin
Frida Kahlo : martyre et icône
In: SEXTANT; nr 12 (1999), p. 119-132

Jean-Marie Wynants
Toute une vie à la maison bleue
In: LE SOIR; (15 01 2003)

Info: pour plus d'information regardez dans la RoSa base de données