Art

Féminisme et mouvement des femmes

Figures historique

Littérature

Politique

Sport

Sciences et technique

Femmes remarquables... Coco Chanel

Coco Chanel Gabrielle Chanel est née le 19 août 1883 à Saumur, deuxième enfant d'un couple non marié. Son père, Albert Chanel, est un vendeur ambulant de fournitures et sa mère, Jeanne Devolle, une Auvergnate, fille de fermier pauvre. Ses parents se marient en 1884 et son père reconnaît ses deux filles, Julia et Gabrielle. Plus tard Gabrielle sera toujours vague concernant ses parents et sa naissance. Une semaine après la mort de sa mère en 1895, son père place Gabrielle dans un orphelinat. Sa jeunesse est marquée par les règles strictes et la solitude dans cette institution.
A dix-huit ans elle doit quitter l'orphelinat et est enregistrée comme élève sans ressources dans une école collégiale à Moulins. Elle y reste deux ans, jusqu'au moment où elle commence à travailler dans un magasin de vêtements. Gabrielle rêve de s'échapper de cette existence étriquée et elle essaie d'autres emplois.

* ill.

Elle tente une carrière dans le music hall comme chanteuse, accompagnée de sa tante Adrienne (du même age qu'elle mais la fille de son grand-père Chanel). Gabrielle change en Coco, nom basé sur le refrain d'une de ses chansons. Après Moulins, les deux jeunes femmes tentent leur chance à Vichy, mais par manque de belles voix, le succès se fait attendre. Gabrielle retourne seule à Moulins, avec ses beaux officiers d'infanterie, où elle fait partie du demi-monde. Sur des photos de cette période on voit qu'elle a déjà son propre style d'habillement.

Chanel a vingt-cinq ans quand elle fait la connaissance d'Etienne Balsan, un gentleman, éleveur de chevaux, qui lui propose de vivre avec lui, mais sans se marier. Avec lui elle part pour Paris, où elle succède à Emilienne d'Alençon comme maîtresse. Plus tard on racontera qu'elle est arrivée à Paris, habillée comme une pauvre fermière, mais c'est sans doute exagéré. En 1909 Chanel est, bien que pas riche, déjà habillée selon son propre goût. La période qui suit est pour Gabrielle comme un rêve où elle profite de tout ce que la richesse peut lui offrir. Elle devient une excellente cavalière et une séductrice redoutable. En plus elle visite toutes les villes à la mode, Deauville, Pau, Cannes entourée d'admirateurs. Mais même le luxe devient ennuyeux à la fin et, après avoir crée gratuitement des chapeaux pour ses connaissances, elle veut maintenant une vraie carrière comme modiste. Balsan est choqué par cette idée, mais il lui offre quand même l'usage de son pied à terre au Boulevard Malesherbes. Gabrielle est aidée par un nouvel ami, Arthur 'Boy' Capel, qui sera bientôt son grand amour, peut-être le seul de sa vie, mais lui non plus ne veut pas l'épouser. Ses chapeaux deviennent un succès et fin 1910 elle cohabitera avec Capel en inaugurant une nouvelle adresse pour son entreprise Chanel Modes dans la rue Cambon.

Fin 1913, avec l'aide financière de Capel, elle ouvre une boutique à Deauville. Ici elle ne vend pas uniquement des chapeaux, mais aussi des vêtements simples comme elle les porte depuis des années. Chanel devient une entrepreneuse que rien n'arrête dans son élan. La guerre n'arrête pas son progrès, que du contraire, le style de vêtements faciles à porter, qu'elle vend est exactement ce qu'il faut. En plus elle commence à utiliser une étoffe nouvelle, le jersey. Toujours avec l'aide de Capel elle ouvre une autre boutique à Biarritz, dans une villa en face du casino, loin des contraintes de la guerre. En 1916 elle retourne à Paris, où est située son atelier. Elle emploie plus ou moins trois cents personnes, et son succès est tel qu'elle peut rembourser l'investissement complet de Capel. La guerre est un temps de plus de liberté pour les femmes : les vêtement permettent plus de mouvement, les jupes raccourcissent et les cheveux sont coupés ; les femmes peuvent même entrer, non-accompagnées, dans le bar de l'hôtel Ritz (juste en face de la boutique de Chanel). En décembre 1919 Capel est tué dans un accident de voiture. Pour Chanel c'est un deuxième deuil, le premier étant le mariage de Capel avec Lady Diane Wyndham un an plus tôt. Heureusement elle a de bons amis, comme le peintre José-Maria Sert et sa femme Misia, qui lui redonnent goût à la vie. Elle est entourée d'artistes tels que Cocteau, Picasso, Diaghilev et d'autres. En 1920 elle a une courte relation avec le Grand-Duc russe Dimitri Pavlovitch, dont elle a fait la connaissance à Biarritz, et ils restent amis après leur rupture. Un événement important dans la carrière de Chanel, est le lancement de son parfum No 5, en 1920. Il est composé de pas moins que 128 éléments, et Chanel l'a choisi parmi cinq formules composées par Ernst Beaux, dont le père a encore travaillé à la cour du Tsar de Russie. Elle signe un contrat avec la famille Wertheimer pour le lancement et la gestion, et jusqu'à sa mort elle regrettera ce geste qui a permis à d'autres de s'enrichir avec son nom.

En 1923 Antigone est porté à la scène par Cocteau, avec des décors par Picasso et des costumes de Chanel. La pièce n'est pas un succès mais les costumes sont très appréciés. Chanel fera d'autres costumes pour des représentations, entre autres pour Le Train Bleu de Diaghilev.
C'est aussi pendant les années vingt que Chanel crée le look garçonne et la petite robe noire.
En 1925 Chanel a une relation avec le duc de Westminster, l'homme le plus riche de l'Angleterre. Cela lui donne accès au High Society britannique où elle fait la connaissance du Prince de Galles et de Winston Churchill.
En 1928 elle achète une résidence dans le Midi, La Pausa, avec vue sur la Méditerranée.

Au début des années trente, la coopération entre Chanel et Cocteau reste intense.
En 1931 elle part en Amérique, à la demande de Sam Goldwyn qui oblige ses actrices, par contrat, de porter du Chanel. La critique est enthousiaste, mais Chanel retourne en France avec la ferme conviction de ne pas retourner et être soumise aux caprices des stars.
Chanel qui a toujours préféré des bijoux d'imitation expose, en 1932, dans sa maison du Faubourg St Honoré, une collection de vrais bijoux, dessinés par elle-même. La plus part de ses pièces sont divisibles pour être transformés, p.e. un bracelet devient un collier après avoir ajouté une broche. Ce sont les années pendant lesquelles elle a une relation avec le dessinateur/designer Paul Iribe, directeur et éditeur en chef de Le Témoin, un magazine politique représentant la France, pendant les années avant la deuxième guerre mondiale, comme la victime des autres grands pouvoirs de ce moment, tels que Mussolini, Hitler, Chamberlain et Roosevelt. Pour la première fois on parle de mariage pour Coco Chanel, avec Paul Iribe. Mais en 1935 Paul meurt sur le terrain de tennis à La Pausa.
A partir de 1935 Chanel a une nouvelle rivale redoutable en haute couture, c'est-à-dire, Elsa Schiaparelli.

En 1936 le personnel de Chanel se met en grève et envoie un représentant au Ritz, où elle habite. Elle est indignée et refuse de faire des concessions, elle renvoie même trois cents employés. Finalement ses conseillers lui font comprendre que sans concessions il n'y aura pas de collection d'automne. La même année tous les travailleurs en France ont pour la première fois des congés payés.

Quand les Allemands occupent Paris pendant la deuxième guerre mondiale, Chanel ferme son Salon et renvoie les mannequins, une action pas appréciée. Pendant l'occupation elle a une relation discrète avec un officier Allemand, ce qui est très critiqué après la guerre. En septembre 1944 elle est même arrêtée, mais de nouveau libérée après quelques heures (et après un intervention discrète du Duc de Westminster ou de Winston Churchill ?). Furieuse, Chanel quitte la France pour aller habiter en Suisse.

Après la guerre, Christian Dior règne sur la haute couture avec son New Look.
En 1953 Chanel décide de retourner à Paris et de rouvrir son salon. Elle a septante ans. Son premier défilé est une catastrophe et ça lui prend presque un an pour retrouver sa place dans la haute couture. Les vêtements du premier défilé, tellement critiqué, vendent incroyablement bien, aussi à New York. De nouveau elle a réussi de changer la mode et elle se jette à corps perdu sur son travail, une vraie workaholic, sans pitié pour les centaines de gens qui travaillent pour elle et une pinailleuse pour le moindre petit détail. Même une petite attaque en 1968 ne l'arrête pas et elle meurt le 10 janvier 1971.

Coco Chanel était une femme libre et indépendante qui a régné pratiquement un demi siècle dans le monde de la haute couture. A part les vêtements de haute couture, elle a fait des costumes pour le théâtre et le film, elle a crée des bijoux et des accessoires et son parfum est toujours vendu. Chanel était connue mondialement et en 1969 on jouait un musical à Broadway, basé sur sa vie, avec Katherine Hepburn dans le rôle principal.
Son succès de femme d'affaire ne lui a pas apporté le bonheur dans sa vie privée, où elle a subie pas mal de désillusions émotionnelles.

Composition


Elza Daix
19/12/2006

Source:

Ce résumé est basé sur la documentation suivante disponible dans la RoSa base de données:

Mot clé: Chanel Gabriëlle

Charles-Roux, Edmonde
The world of Coco Chanel: friends, fashion, fame
London: Thames & Hudson, 2005. - 383 p.: ill.
ISBN 0-500-51216-7
Exemplaarnr.: T/0846
*ill. p.282

Mot clé: vrouwengeschiedenis

Le XXe siècle des femmes / Florence Montreynaud. - Paris : Editions
Nathan, 1989. - 731 p. : ill.

Info: pour plus d'information regardez dans la RoSa base de données