Chronologie

De quand date l'établissement du Conseil National des Femmes? Le droit de vote des femmes? Le droit de propriété pour les femmes mariées? Le premier ministère pour l'Egalité des Chances?


Les dates importantes pour les femmes en Belgique par ordre chronologique


Pour apprendre davantage sur l'histoire de la lutte féministe en Flandre, consultez les factsheets n°s 1, 2, 3 et 28

 

1791 Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne, rédigée par Olympe de Gouges sur le modèle de la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, laquelle avait oublié les femmes.
1864 Isabelle Gatti de Gamond fonde la première école d'enseignement secondaire pour filles.
1880 L'université de Bruxelles est la première à ouvrir ses portes aux femmes.
1884 Isala van Diest ouvre un cabinet médical. Un arrêté royal spécifique est nécessaire afin d'admettre les femmes à la profession de médecin.
1890 Admission légale des femmes à tous les grades académiques.
1892 Fondation de la Ligue Belge du droit des Femmes par Marie Popelin, Louis Frank et Isala van Diest.
1900 La loi belge reconnaît le droit à l'épargne de la femme mariée, ainsi que son droit d'obtenir un contrat de travail et de toucher son propre salaire.
1905 Fondation du Conseil National des Femmes Belges à l'initiative de Marie Popelin
1914
-
1918
Première Guerre mondiale
1920 La loi du 15 avril: droit de vote aux élections communales pour certaines catégories de femmes.
1921 La Ligue belge du Droit des Femmes fonde un parti féminin: le Parti général des femmes. Le nouveau parti n'obtient toutefois aucun siège.
1921 Application des traitements égaux pour instituteurs et institutrices. C'est le premier pas officiel vers l'égalité des salaires.
1921 Marie Spaak Janson devient la première sénatrice belge, par cooptation
1929 Lucie Dejardin devient la première représentante du peuple élue directement.
1934 Le pays traverse une crise économique. Dans le secteur public, toutes les fonctions sont désormais réservées aux hommes.
1934 Grande action revendicative contre les opportunités d'emploi limitées pour les femmes, à l'initiative de la Porte Ouverte (sous la direction de Louise De Craene - Van Duuren).
1940
-
1945
Seconde Guerre mondiale
1947 Création du premier service syndical féminin au sein du CSC, sous la conduite de Maria Nagels. Cet exemple sera rapidement suivi par d'autres syndicats.
1948 Les femmes obtiennent le droit de vote complet: leur droit de vote aux élections législatives et provinciales est reconnu par la loi.
1957 La Belgique ratifie le Traité de Rome. L'article 119 affirme l'égalité de salaire entre les hommes et les femmes pour un travail de niveau égal.
1965 La première femme ministre: Marguerite de Riemaecker-Legot est nommée ministre de la Famille et du Logement.
1966 Environ 3000 ouvrières de l'usine d'armes FN Herstal se mettent en grève afin d'obtenir "l'égalité des salaires". Leur grève durera trois mois.
1968 Gabrielle Defrenne, hôtesse de l'air auprès de Sabena, porte plainte pour cause de discrimination. Elle est obligée de prendre sa retraite à l'âge de 40 ans, tandis que ses collègues masculins peuvent continuer à travailler jusqu'à 55 ans.
1969 Le licenciement pour cause de mariage ou de grossesse est défendu par la loi.
1970 Apparition de groupes de "Dolle Mina" à Anvers, à Gand, à Louvain, à Bruxelles et à Ostende.
1970 La première campagne votez femme à Bruges est un succès: le nombre de femmes au conseil communal augmente de 2 à 7.
1971 Le principe de l'égalité est appliqué aux allocations de chômage.
1972 La fondation en Flandre du "Vrouwen Overleg Komitee" (VOK). Première présidente: Rita Mulier
1972 Le 11 novembre: première Journée Nationale de la Femme, avec dix mille participantes.
1974 Le Conseil National des Femmes Belges se scinde en un Conseil des Femmes Francophones et un Conseil des Femmes Néerlandophones.
1974 La loi sur l'égalité parentale donne aux mères et aux pères les mêmes responsabilités dans l'éducation et la gestion des biens de leurs enfants.
1975 Une CCT est conclue concernant l'égalité salariale.
1976 Journée des femmes, avec pour thème l'avortement. Les organisations féministes radicales se brouillent avec les organisations chrétiennes plus modérées.
1978 Fondation de RoSa, le premier Centre de Documentation spécifique pour le Féminisme, l'Egalité des Chances et les Etudes Féministes, en Flandre. En 1979, l' homologue francophone Université des Femmes voit le jour.
1981 Le 7 mars: participation massive des femmes à l'action revendicative Femmes contre la crise.
1985 Création d'un secrétariat d'état fédéral pour l'Emancipation sociale. L'égalité des chances fait son entrée officielle en politique.
1990 Dépénalisation partielle de l'avortement.
1994 Adoption de la loi Smet-Tobback, qui impose aux partis d'accorder au moins un tiers des places sur leurs listes aux femmes, à tous les niveaux électoraux.
1995 Le premier ministre de l'Egalité des Chances est nommé au sein du gouvernement flamand: Anne Van Asbroeck.
1995 Création d'Amazone, un centre fédéral fondé à l'initiative de Miet Smet, pour favoriser les rencontres et l'échange d'idées entres les individus et les organisations actifs sur le terrain de l'égalité entre femmes et hommes.
1995 Quatrième Conférence mondiale des Nations unies sur les femmes à Beijing: les pays participants se mettent d'accord sur de nombreuses mesures concrètes à prendre et introduisent le "mainstreaming".
2001 Le premier Plan d'action national contre la violence envers les femmes est instauré. La violence de genre entre (ex-)partenaires est enfain dénoncé comme intolérable. Ce PAN sera élargi à d'autres types de violences: mariages forcés, mutilations génitales, crimes dits d'honneur.
2002 Le 21 février (MB 26 février):
  • l'article 10 de la Constitution est complété par l'alinéa suivant: "L'égalité des femmes et des hommes est garantie".
  • insertion d'un article 11 bis dans la Constitution, relatif à l'accès égal des femmes et des hommes aux mandats électifs et publics.
2003 Le 13 février 2003: La loi autorise le mariage entre personnes du même sexe
2004 Signature par les syndicats belges de la "Charte pour légalité des femmes et des hommes" par laquelle ils s'engagent à intégrer la dimension de genre dans leurs pratiques et dans leurs négotiations avec le patronat
2006 Règlement du 20 décembre 2006 créant l'Institut euroopéen pour l'égalité entre les hommes et les femmes
2007 La loi gender mainstreaming du 12 janvier 2007 impose à tous les acteurs politiques et administratifs fédéraux de tenir compte de la dimension de genre dans chacune de leurs politiques.
2008 La Convention collective de travail sur l'égalité des rémunérations entre travailleurs féminins et masculins est rendue obligatoire et appliable à tous les secteurs professionels (CCT 25ter)
...